Des bras pour ton assiette

Merci People prend un peu de repos, du 24 juillet au 10 août. Il se peut donc que les infos partagées sur le site ne soient pas actualisées durant cette période. Merci de votre compréhension.

Des bras pour ton assiette

L’agriculture a besoin de bras pour vos assiettes.

[EDIT le 11/05 : fin du confinement, 15.000 contrats signés.]

Depuis le début de la crise sanitaire, les agriculteurs sont pleinement mobilisés pour continuer à nourrir nos concitoyens.

Nous devons faire face à un triple défi : garantir la santé et la sécurité des salariés, pallier la hausse sensible de l'absentéisme et maintenir, voire augmenter, nos capacités de production.

C’est pourquoi les acteurs de l’emploi en agriculture sont fortement mobilisés pour limiter les impacts de la crise du Coronavirus sur la production agricole.

Plusieurs actions sont menées :

- Le recensement des besoins en main d’œuvre au sein de chaque département

- Le lancement d’une campagne de communication visant à mobiliser les travailleurs agricoles

- La mobilisation de la MSA (mutualité sociale agricole) sur les aspects de santé et sécurité au travail avec notamment un accompagnement sur son site internet et la mise à disposition de fiches pratiques sur les mesures sanitaires : https://www.msa.fr/employeur/coronavirus-consignes

- L’expérimentation avec Pôle emploi, l’ANEFA (agence nationale pour l’emploi et la formation en agriculture) WiziFarm Mission d’une plateforme de rapprochement entre l’offre et la demande de travail

Ainsi, la FNSEA, Pôle Emploi, l’ANEFA (@EmploiAgri) et Wizifarm coordonnent leurs efforts pour organiser au mieux les mises en relations entre les offres d’emplois et les candidatures de “saisonniers”.

Nous encourageons vivement les personnes qui souhaitent pallier le manque de main d’œuvre en agriculture à s’inscrire sur : desbraspourtonassiette.wizi.farm.

L’objectif est de les mettre en relation gratuitement avec des employeurs qui ont besoin de main d’œuvre pour des travaux de récolte notamment.

Parallèlement la plateforme travaille en lien direct avec le personnel de l’ANEFA et ses structures départementales, les FDSEA et Pôle emploi, pour optimiser les mises en relation auprès des employeurs.

Comment ça marche ?

Depuis la page web “desbraspourtonassiette.wizi.farm”, la startup WiziFarm oriente vers sa plateforme collaborative gratuite mission.wizi.farm.

Celle-ci met en relation l’offre des agriculteurs et les potentiels travailleurs motivés.

Chaque fois qu’un employeur poste une offre, instantanément la plateforme lui propose des profils triés sur des critères de disponibilités, de localisation, de savoir-faire et de centres d’intérêts. Ils ont alors la possibilité d’entrer en contact via une messagerie interne pour définir les modalités de travail (type de tâches, mesures de protection, horaires, rémunération...). La plateforme est gratuite.

Pôle emploi mobilisera ses demandeurs d’emplois inscrits pour les orienter vers Mission. L’ANEFA fera de même avec les personnes inscrites sur son site de mise en relations personnalisées et de proximité“l’agriculture-recrute.org”.

Tout sera mis en œuvre pour faciliter cette mise en relation entre employeurs et saisonniers. De nombreuses démarches individuelles ou d’entreprises démontrent d’ores et déjà une volonté forte de participation à cet effort national. C’est un signe réconfortant pour la profession agricole.

Les besoins

- Relayez et participez à la vie de la plateforme

Afin de soutenir l'agriculture.

Rendez-vous sur : https://desbraspourtonassiette.wizi.farm

Les news

Actu' Facebook, appels à missions, etc....
  • [EDIT le 11/05]

    Fin du confinement, qu'en est-il de l'opération Des bras pour ton assiette ?

    Des bras pour ton assiette : 15.000 contrats signés et des échecs car le travail agricole est "trop difficile".

    Grâce à la plateforme "Des bras pour ton assiette", créée par la FNSEA pour mettre en lien les agriculteurs et les personnes sans emploi ou au chômage partiel à cause de la crise du coronavirus, 15.000 contrats ont été signés. Mais il y a aussi eu des gens qui ont trouvé ce travail trop difficile.

    Fin mars, alors que la crise du coronavirus mettait des millions de salariés au chômage partiel, le gouvernement avait concocté dans l'urgence un plan pour faciliter l'emploi de milliers d'entre eux à la récolte des fruits et légumes, avec cumul des indemnités de chômage et d'un salaire agricole. "Il y a eu 15 000 contrats signés" sur la plateforme "Des bras pour ton assiette" mise en place par la FNSEA, annonce sa présidente Christiane Lambert sur franceinfo.

    À la fin du mois d'avril, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume annonçait sur France Bleu que plus de 300.000 Français étaient inscrits sur la plateforme créée par le gouvernement pour prêter main forte aux agriculteurs. "Il y a de très belles réussites, mais il y a aussi des gens qui ont trouvé ce travail trop difficile et ne correspondant pas à ce qu'ils ont l'habitude de faire", ajoute Christiane Lambert.

    Cela montre la difficulté de ces métiers-là - Christiane Lambert

    "Tous ceux qui veulent travailler sont les bienvenus, mais beaucoup ont déchanté parce que
    c'est un travail physique, exigeant, il faut être en forme et c'est un travail dur." Mais selon elle, "cela montre la difficulté de ces métiers-là. C'est un bel apprentissage aussi pour certains", car "tout le monde n'est pas habitué à travailler physiquement et à l'extérieur. Il n'y a donc pas une polyvalence pour tous les métiers."

    Encore des besoins à couvrir

    Christiane Lambert tient à préciser qu'"il reste des besoins" à couvrir, "notamment pour les fruits à noyaux qui arrivent aujourd'hui en saison, des cerises en premier, puis ensuite tout ce qui est pêches, nectarines, abricots, plutôt dans le sud de la France." Il y a aussi des besoins en Bretagne où "il y a des cueilleurs qui sont arrivés dans les serres pour cueillir les tomates, les courgettes, concombres."

    Politique de formation

    La présidente de la FNSEA souligne qu'elle réfléchit à "la politique de formation" à mettre en œuvre "durant l'hiver pour préparer la saison prochaine." Il faut "former plus de gens justement à ces métiers-là et préparer d'ores et déjà les prochaines saisons, mais aussi la saison d'été avec tous les pêches, nectarines, cerises qui arrivent à grands pas."

    Elle compte aussi garder "certaines personnes qui, malheureusement, ne vont pas retrouver leur travail." Elle cite les salariés "de bars, de restaurants qui ne vont malheureusement pas rouvrir." Il s'agit de personnes "qui sont habituées à travailler vite et longtemps", estime Christiane Lambert. "Sur ce genre de tâches, on les voit très bien pouvoir s'adapter rapidement. C'est beaucoup une question de volonté de la personne. Il y a aujourd'hui toute la sécurité qui est mise en place aussi pour les accueillir."

    Source : https://urlz.fr/d77b

Contacts presse :

- ANEFA : Camille Desclaux - Responsable communication - 06 49 69 29 57 - cdesclaux@anefa.org

- Msa : Géraldine Vieuille vieuille.geraldine@ccmsa.msa.fr - 01.41.63.72.41

- FNSEA : Marion Fournier – 07 60 29 56 17 - marion.fournier@reseaufnsea.fr

- Wizi Farm : Carole Meilleur - Responsable communication - 06 08 35 90 55 - cmeilleur@fdsea51.fr

- Jean Baptiste Vervy - Directeur - 06 46 21 40 46 - jvervy@wizi.farm

Les besoins
  • Relayez et participez à la vie de la plateforme, pour soutenir l'agriculture

La plateforme : https://desbraspourtonassiette.wizi.farm

Pour en savoir plus,
lire les informations présentées
À consulter :
La newsletter solidaire