Chartreuse, Valdaine et Vals du Dauphiné

Merci People prend un peu de repos, du 24 juillet au 10 août. Il se peut donc que les infos partagées sur le site ne soient pas actualisées durant cette période. Merci de votre compréhension.

Chartreuse, Valdaine et Vals du Dauphiné

Une grande chaîne de bénévoles s'est mise en place pour fabriquer des masques en Chartreuse, Valdaine et Vals du Dauphiné.

[EDIT le 03/05 : Terminé. 90 000 masques confectionnés !]

Point de départ de l’opération

Tout commence à la mi-mars, dès les premiers jours du confinement. Une première expérimentation voit le jour sur la communauté de Communes « Coeur de Chartreuse » : 5.000 masques ont été produits grâce à l’action conjointe d’élus, d’experts de l’industrie textile et de couturières bénévoles.

Ces masques textiles réutilisables et lavables ont été remis aux professionnels médicaux locaux (EPHAD, Centre Hospitalier de Saint-Laurent-du-Pont, médecins, pharmacies…).

Dans la foulée, une norme AFNOR S76-001 est éditée pour la conception de masques barrières textile et le port du masque barrière est enfin considéré comme une action de prévention.

Lancement de la campagne Un Masque Pour Tous

Fort de cette première expérience réussie, les élus de Valdaine, Chartreuse et Vals du Dauphiné, avec le conseil et le soutien d’experts reconnus du textile (Benoit Laval et Ultime Sport), décident d’élargir la démarche à leurs 3 territoires, et cette initiative politique et citoyenne voit le jour début avril.

L’enjeu est clair : fabriquer en 1 mois 90.000 masques barrières textile à la norme AFNOR S76-001.

L’objectif est ambitieux : à la sortie du confinement, distribuer gratuitement un masque aux 90.000 habitants des communes de Chartreuse, Valdaine et Vals du Dauphiné.

Répartition des tâches

Ce projet de grande ampleur repose sur l’action volontariste d’élus, d’entrepreneurs, de couturiers et couturières engagés bénévolement, et convaincus que la santé de tous est une priorité.

Benoit Laval, avec Ultime Sport et des fabricants de tissus, ont d’abord fait évoluer rapidement la technique de fabrication, pour répondre à la norme AFNOR et rendre possible la conception de tous les masques dans un délai très court.

Les élus locaux, de leurs côtés, achètent les tissus, organisent le processus logistique permettant la fabrication, puis la distribution aux habitants.

Enfin, le plus important, une centaine de couturiers-ères amateurs, répartis sur les 3 territoires, reçoivent des « kits prêts à coudre » contenant 100 masques chacun, et confectionnent un masque en moins de 2 minutes environ. Pour chaque couturier et couturière, cela représente plus ou moins deux semaines de travail à tiers-temps ou mi-temps.

La préparation

Achat et découpe du tissu

Avec l’aide des 25 communes des VDD souhaitant participer au financement de l’opération, la collectivité a donc commandé et reçu la matière première.

La préparation des kits

Dans les Vals du Dauphiné, trois acteurs locaux ont ensuite été retenus pour la découpe des kits : JPS Industrie (à Pressins) et un groupement : LUZIN / Activ Clavier (à la Tour du Pin). Ces entreprises s’engagent dans une démarche solidaire, puisqu’elles prennent en charge le coût de l’opération (à l’exception des fluides de découpes au laser, et qui seront indemnisés selon une règle en cours de définition).

Au 5 mai, tous les kits avaient été préparés pour répondre à la totalité du besoin.

Depuis le 24 avril : transmission des premiers kits aux couturiers-ères

Les kits de 100 masques sont récupérés directement sur les sites de découpes, et transmis aux bénévoles via les élus de chaque commune.

Lorsque les masques sont fabriqués, ils sont remis à la Communauté de Commune qui se charge de les stocker en attendant leur distribution.

Étape finale : la distribution !

Les premiers retours, les premiers montages, la capacité de production de nos usines de découpe, et surtout la force et la générosité de nos artisans bénévoles, nous permettent d’envisager une distribution à partir du 8 mai, pour que chaque habitant soit équipé dès le lundi 11 suivant.

Chaque commune organise son propre dispositif de distribution en fonction de ses particularités, les habitants sont invités à consulter les outils d’information habituels de leur commune.

Qui se cachent derrière cette opération ?

En quelques semaines, ce sont environ 600 personnes et une dizaine d’entreprises qui se sont gracieusement mobilisées pour fabriquer localement et solidairement 90 000 masques avec des bénévoles pour la découpe dans des entreprises du territoire, des bénévoles pour la couture à domicile, la coordination par les personnels et élus des communes, des intercommunalités et du département de l’Isère, des dons d’entreprises pour une partie des fournitures et du transport….

Un réseau incroyable de couturières

Par centaines et en moins de 15 jours de fabrication, les couturières de Chartreuse, Valdaine et Vals du Dauphiné ont :

  • Manipulé l’équivalent de 10 000 mètres de tissu, 60 000 mètres de fils et plus de 1000 aiguilles
  • Assemblé 450 000 pièces de tissus pour obtenir 90 000 masques
  • Cousu durant 270 000 minutes, soit près de 4500 heures et l’équivalent de 650 jours de travail.

L’effort de fabrication est sans commune mesure et c’est une contribution d’une immense générosité.

Quatre centres de découpes lasers

Ces entreprises ont su reconvertir ponctuellement leurs outils de découpes laser au service de la fabrication des masques. À un rythme soutenu, de jour et parfois de nuit, jours de semaine, week-ends et jours fériés compris, avec chacun plus d’une quinzaine de bénévoles, ils ont découpé environ 10 000 masques par jour pendant une dizaine de jours.

  • ETS Boursier et Cédric Boursier, cannes et bâtons de randonnées, Saint-Laurent-du-Pont
  • J.P.S. Industries et Fabrice Thevenet, chaudronnerie et travaux sur métal, Pressins
  • Luz’In et Julia Sorlin, fablab, La Tour du Pin
  • UltimeSport et Jérôme Leleu, médailles, trophées, textiles pour événement sportif, Saint-Pierre-de-Chartreuse

Des entreprises contributrices

Chacun avec leurs moyens, elles ont soutenu le projet, chaque contribution a été précieuse !

  • Textilose Curtas Technologies et Pascal Servais, Entre-Deux-Guiers, don de 3000 mètres de papier kraft
  • Établissement CARRE et François Carre, Romagnieu, don de 900 cartons d’emballage
  • Transports Combaz et Sandrine Combaz Picton, Saint-Christophe-la-Grotte, don de centaines de kilomètres de livraison
  • Groupe Payen et Yves Duchesne, Saint-Julien-en-Saint-Alban, contribution au prototypage du masque et fourniture du tissu

Une soixantaine de communes

Élus (maires, adjoints, conseillers municipaux) et agents ont été les relais de terrain pour animer les réseaux de couturières et préparer la distribution propre à chaque commune :

Aoste, Belmont, Biol, Blandin, Cessieu, Charancieu, Chassigneu, Chelieu, Chimilin, Corbel, Doissin, Dolomieu, Entre-Deux-Guiers, Entremont-le-Vieux, Faverges de la Tour, Granieu, La Bâtie Montgascon, La Bauche, La Chapelle de la Tour, La Tour du Pin, Le Passage, Les Abrets en Dauphiné, Les Echelles, Merlas, Miribel-les-Échelles, Montagnieu, Montrevel, Pont-de-Beauvoisin, Pressins , Rochetoirin, Romagnieu, Saint-Albin-de-Vaulserre, Saint-André-le-Gaz, Saint-Bueil, Saint-Christophe-la-Grotte, Saint-Christophe-sur-Guiers, Saint-Clair de la Tour, Saint-Didier de la Tour, Saint-Franc, Saint-Geoire-en-Valdaine, Saint-Jean-d’Avelanne, Saint-Jean-de-Couz, Saint-Jean-de-Soudain, Saint-Joseph-de-Rivière, Saint-Laurent-du-Pont, Saint-Martin-de-Vaulserre, Saint-Ondras, Saint-Pierre d’Entremont (73), Saint-Pierre de Genebroz, Saint-Pierre-d’Entremont (38), Saint-Pierre-de-Chartreuse, Saint-Thibaud-de-Couz, Saint-Victor-de-Cessieu, Sainte-Blandine, Torchefelon, Val de Virieu, Velanne, Voissant, Valencogne, Montferrat

Un comité de pilotage

L’organisation et l’animation de tout l’écosystème du projet ont été le leitmotiv des membres de comité de pilotage. Sans relâche et au service de tous les acteurs, ils ont soutenu la production à chaque étape.

  • Céline Burlet, Conseillère départementale de l’Isère canton Chartreuse-Guiers,
  • Michel Cudet, Maire de Saint-Geoire-en-Valdaine,
  • André Gillet, Conseiller départemental de l’Isère canton Chartreuse-Guiers,
  • Magali Guillot, Présidente de la Communauté de Communes Vals du Dauphiné,
  • Benoit Laval, Entrepreneur et ingénieur textile,
  • Jean-Louis Reynaud, Maire de Pressins,
  • Denis Séjourné, Président de la Communauté de Communes Coeur de Chartreuse.

Les besoins

- Plus de besoins particuliers pour le moment

[EDIT le 13/04 : 90 à 120 couturières été recherchées pour la confection de 90 000 masques barrière pour chaque habitant du canton de Coeur de Chartreuse, Valdaine, Valds du Dauphiné : https://www.facebook.com/photo?fbid=10157147294997913&set=pcb.10157147303207913.]

Les news

Actu' Facebook, appels à missions, etc....

Contacts presse :

- Benoit LAVAL, expertise technique : benoit@benoitlaval.fr / 06.08.69.23.36.

- Denis SEJOURNE, chef de projet : denis.sejourne@cc-coeurdechartreuse.fr / 6.45.13.63.64.

- Céline BURLET, référente Département de l'Isère : celine.burlet@isere.fr / 06.87.32.57.25.

Les besoins
Pour en savoir plus,
lire les informations présentées
À consulter :
La newsletter solidaire